Echelle Doloplus

Cet outil s’adresse aux professionnels de santé. Il s’agit d’un outil d’évaluation utilisé et validé en clinique par les professionnels de santé, pour lesquels celui-ci apporte un regard d’expert pour apprécier l’état du patient. Une auto-évaluation ne sera pas suffisante pour réaliser et interpréter correctement ces échelles.
Ce test permet une hétéro-évaluation de la douleur chez des personnes âgées non communicantes. L’utilisation de cette échelle nécessite un apprentissage et une cotation si possible en équipe pluridisciplinaire. Que ce soit en structure sanitaire, sociale ou à domicile, la cotation par plusieurs soignants est donc préférable (médecin, infirmière, aide-soignante…). À domicile, on peut intégrer la famille et les autres intervenants, en s’aidant d’un cahier de liaison, du téléphone, voire d’une réunion au lit du malade. En cas d’item inadapté (exemple: item 7 pour un malade grabataire en position fœtale), il faut coter 0. La réévaluation doit être quotidienne et une courbe des scores peut être utile.
A - Retentissement somatique
  • 1. Plaintes somatiques: Le patient exprime sa douleur par la parole, le geste ou les cris, pleurs, gémissements.
  • Pas de plainte
  • Plaintes aux sollicitations
  • Plaintes spontanées discontinues
  • Plaintes spontanées continues
  • 2. Positions antalgiques au repos: Position corporelle inhabituelle visant à éviter ou à soulager la douleur.
  • Pas de position antalgique
  • Evitement occasionnel de certaines positions
  • Position anatalgique permanente et efficace
  • Position anatalgique permanente et inefficace
  • 3. Protection des zones douloureuses: Le malade protège une ou plusieurs zones de son corps par une attitude ou certains gestes de défense.
  • Pas de protection
  • Protection à la sollicitation n'empéchant pas la poursuite de l'examen ou des soins
  • Protection à la sollicitation empéchant tout examen ou soins
  • Protection en dehors de toute sollicitation
  • 4. Mimique: Le visage semble exprimer la douleur au travers des traits (grimaçants, tirés, atones) et du regard (regard fixe, vide, absent, larmes).
  • Mimique habituelle
  • Mimique semblant exprimer la douleur à la sollicitation
  • Mimique semblant exprimer la douleur en l'absence de sollicitation
  • Mimique inexpressive, permanente, inhabituelle
  • 5. Sommeil
  • Sommeil habituel
  • Difficultés d'endormissement
  • Réveils fréquents
  • Insomnie retentissant sur l'éveil
B - Retentissement psychomoteur
  • 6. Toilette et/ou habillage: Évaluation de la douleur pendant la toilette et/ou l’habillage, seul ou avec aide.
  • Possibilités habituelles inchangées
  • Possibilités habituelles peu diminuées
  • Possibilités habituelles très diminuées
  • Toilette et/ou habillage impossible de part l'opposition du malade
  • 7. Mouvements: Évaluation de la douleur dans le mouvement : changement de position, transferts, marche, seul ou avec aide.
  • Possibilités habituelles inchangées
  • Possibilités habituelles actives limitées
  • Possibilités habituelles actives et passives limitées
  • Mouvement impossible de part l'opposition du malade
C - Retentissement psychosocial
  • 8. Communication: Verbale ou non verbale
  • Inchangée
  • Intensifiée
  • Diminuée
  • Absence ou refus de communication
  • 9. Vie sociale: Repas, animations, activités, ateliers thérapeutiques, accueil des visites, etc.
  • Participation habituelle (repas, animations etc..)
  • Participation sur sollicitation seulement
  • Refus partiel de participation
  • Refus de toute vie sociale
  • 10. Troubles du comportement: Agressivité, agitation, confusion, indifférence, glissement, régression, demande d’euthanasie, etc.
  • Comportement habituel
  • Troubles du comportement à la sollicitation et itératifs
  • Troubles du comportement à la sollicitation et permanents
  • Troubles du comportement permanents
Mentions légales   |  Contact   |   Copyright Health Advisor © 2019